Illustration 0 : l'arbre dans le droit (le symbole)


Dans l'histoire de notre droit, l'Arbre est majoritairement cité en référence au roi Saint-Louis qui au pied d'un chêne centenaire, établi dans le quartier du château de Vincennes à Paris, rendait la justice...

Le roi tirait ainsi de la stature majestueuse et imposante de l'arbre de la crédibilité et de la valeur à son arbitrage, à son jugement. Il était en effet le dépositaire à la fois d'un droit coutumier (l'arbitrage) et d'un droit étatique (le tribunal).

Cette image, choisie pour illustrer ce blog, reste une vision romantique de la justice et de son application dans l'esprit des gens.

La justice serait rendue en équité et en droit par un homme bon et respecté de tous.

Depuis, les époques sont passées et l'idée d'un magistrat suprême unanimement considéré a profondément changé.

De même, le rapport avec l'Arbre s'est profondément distendu...

Il y a une lueur d'espoir néanmoins !
 
En effet, à regarder la photo officielle que le nouveau Président de la République a fait prendre pour illustrer les murs des mairies de France et de Navarre, il semblerait que la porte (ou en l'occurrence la fenêtre) serait de nouveau grande ouverte à l'Arbre. Un symbole à nouveau manifestement, car ces clichés ne se veulent finalement que symboliques.


La nouvelle présidence expose un nouveau positionnement « vert », alors même que ses prédécesseurs se risquaient tout au plus à sortir de la traditionnelle bibliothèque pour s'exposer sur la pelouse du jardin présidentiel (J. Chirac, F. Holland).

Y voir également une ouverture vers le végétal, et la reconnaissance d'un statut juridique propre, est très certainement une extrapolation hasardeuse.

Pour autant, l'entrée (à nouveau) de l'Arbre dans la sphère présidentielle, ou royale, reste un symbole très positif.

Qu'on le veuille ou pas, l'avenir de l'Homme sera vert ou il ne sera pas.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Illustration n°4 : le contrat des parties protecteur de l'Environnement

Illustration n°3 : la protection des arbres situés près de la limite séparative

Droit n°1 : l'Arbre sujet de droit à part entière et distinct de l'Homme